Manasdoo Corporation

D3, D4, D6, D8, D10, D20, D100 …

L’article de la haine #2 : Jeu de rôle Magazine

leave a comment »

J’aime la presse. J’adore aller chez mon revendeur préféré, récupérer mes magazines favoris. Alors pour ce qui est de mes autres centres d’intérêts, ça va je suis bien servi. Mais niveau jeu de rôle, ce n’est pas la panacée. En fait pour tout dire, il y a bien qu’un canard qui traîne par-ci, par-là et que je prends lorsque je l’aperçois ; Jeu de rôle magazine.

Bon. Comment dire. Il va sembler que je tire sur l’ambulance, mais bref. Allons-y, j’aime ça. C’est un de ces trucs que j’achète pour me donner bonne conscience, un peu comme un « allez, un peu d’argent dans la poche du JdR français ». Vu qu’il sort tous les trois mois, ça ne me revient pas très cher. Et pour tout dire, j’ai dû acheter à peu près tous ceux de l’année passée. C’est en voyant le dernier, en le tenant dans mes mains et en le parcourant de mes petits yeux fatigués que j’ai compris que je me faisais entuber. L’idée que je me fais d’un magazine sur le sujet est-elle malvenue ?

unnamed (1)

Une critique s’est glissée dans cette image, la trouverez-vous ?

Je ne suis pas compliqué pourtant. Quand j’achète un magazine sur un sujet, j’attends qu’il traite de ce sujet en très grande partie. Non franchement, si j’achète une revue sur le cinéma, et qu’ils écrivent plus de la moitié de leur torchon sur des clip vidéos ou sur des critiques de musiques, je ferais la gueule. Même si ce sont des musiques de film. Et bien là, avec notre charmant trimestriel, on se tape une bonne tartine de trucs dont je me fous personnellement. Allez, je ne fais pas de la mauvaise foi, je ne suis pas comme ça voyons. Je suis tellement de bonne foi que je vais regarder un peu leurs critiques. Y en a beaucoup, on dirait ! Ah oui… Beaucoup. Un quart environ de ces critiques sont dédiées au jeu de rôle. Et voilà la gueule des critiques, je passe sur le grog (gratuit, hein) et j’en apprends plus que dans leurs trentaines de lignes lapidaires. Rien qu’avec ça, j’ai déjà l’impression de m’être fait sacrément enfariner l’arrière-train. En plus vu que c’était à l’approche de Noël, ils nous ont fait une sélection ! Mais trop bien moi je dis. Tu te dis que les mecs, ils ont du bosser leur truc ! Dans cette sélection, le nouveau supplément du Trône de fer, « La Garde de Nuit ». 16 lignes pour nous décrire l’intérêt du livre. Ce « conseil », qui en format normal ferait deux lignes est encore moins indicatif que la quatrième de couverture du supplément. Non je déconne pas hein.

Et vous pensez que c’est le pire ? Non car les trois-quart qui reste, je me demande si j’en parle. Bon les jeux de société, soit, je trouve que ça a légèrement sa place. Mais légèrement, hein. Par contre il faudra qu’on m’explique pourquoi il y a presque une vingtaine de « critique » roman. Et ça s’appelle critique ? C’est pour rire, j’appelle ça un compte-rendu de collège. Fan absolu d’Entretien avec un Vampire (le livre, je précise), leur critique m’a tout simplement balancé sur les fesses. Et pour les autres romans, je ne les ai pas lu et j’ai franchement pas envie de les lire vu leur dégaine. Mais qui est le public cible ?

1520785_10151838566251039_1156847009_n

Ah le med-fan, en perpetuel renouvellement.

Ah cette question… je me la suis posé longtemps. Puis je suis arrivé au dossier sur les vampires. Pour le coup, même si le ton et l’écriture sont toujours dans la même veine, avec points d’exclamations et questionnements dignes d’Alien Theory (mention spéciale à l’article sur Vlad Tepes, qui s’interroge à la fin ; Tepes est-il vraiment mort ? Rolala ça fait peur !), ça a au moins le mérite de ne pas dire des conneries et de vulgariser le thème. Pour des novices ayant juste besoin d’inspiration vampirique pour leurs parties, c’est pas mal. Enfin ça s’effondre quand on tombe sur le questionnaire style Aufeminin.com de la fin du dossier, « quel vampire êtes-vous ? » . Là j’ai lâché le magazine, j’ai su que je n’étais pas le public ciblé.

Bon je vais en finir là, je pourrai continuer des heures mais il vaut mieux que je m’en tienne à un simple ordre chers petits lecteurs : N’achetez pas Jeu de rôle magazine. A moins que vous aimiez vous faire empapaouter, ou que vous vous intéressez plus aux romans bas de gamme chroniqués qu’au jeu de rôle. Je suis le seul à rêver d’un trimestriel qui disposerait d’articles de fond ? Un truc à la http://ptgptb.free.fr/, avec des articles inédits, moi j’achète de suite. Ou même, des critiques longues, des dossiers thématiques approfondis ? Le jeu de rôle est un média particulier, mais qui ne peut être que prolifique quand on le veut bien … Le travail des amateurs en ligne le prouve bien (et en plus, le leur est GRATUIT).

PS : La maquette est moche les gars.

PS 2 : Par respect pour les auteurs et surtout leur famille, j’ai préféré ne pas mentionner leurs noms.

Advertisements

Written by Manasdoo

27/01/2014 à 18:18

Publié dans Billet d'humeur, JDR, Uncategorized

Tagged with , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :